TRAFFIC
ALERTS

Du BioGNV pour les bus de Grand Poitiers

Précurseurs dans le déploiement du GNV (Gaz Naturel pour Véhicules) il y a plus de 20 ans, Grand Poitiers et la Régie des Transports Poitevins renforcent leur implication en choisissant le BioGNV pour les 9 derniers bus acquis fin 2020. La RTP a répondu à l’appel de la région Nouvelle-Aquitaine concernant le développement de la production et de l’utilisation du BioGNV sur son territoire et a sollicité l’aide du FEDER (Fonds Européen pour le Développement Régional).

Aujourd’hui, le parc de 110 véhicules détenu par la RTP est composé à 62,7 %  de véhicules GNV : 13 articulés (dont 3 BioGNV) et 56 standards (dont 6 BioGNV). Dans le courant de l’année, ce parc s’enrichira de 3 bus articulés et 6 bus standards qui rouleront également au BioGNV. Chaque bus Diesel réformé sera remplacé par un véhicule GNV.

Le BioGNV désigne le méthane (gaz naturel) issu de la fermentation de déchets d’origine organique. Il est obtenu à l’issue du procédé de méthanisation au cours duquel les déchets sont triés, mélangés, chauffés puis fermentent pour donner du biométhane qui sera injecté dans le réseau de distribution.
Son mode de production en fait un carburant performant en faveur de la diminution des émissions de CO2

C’est un carburant renouvelable  : le BioGNV est issu de la méthanisation de déchets organiques
Il est produit localement : les sites de production sont situés dans le département ou la région et participent à l’économie circulaire des territoires en créant des emplois locaux et non délocalisables
Il abaisse considérablement l’empreinte carbone des véhicules qui l’utilisent  : jusqu’à -85% d’émissions de CO2 par rapport à un véhicule Diesel
Ces qualités s’ajoutent aux atouts du GNV :
Il préserve la qualité de l’air : le BioGNV répond aux enjeux de pollution locale et de la qualité de l’air. La combustion du GNV est la moins polluante concernant l’émission d’oxydes d’Azote (-20 à -40% en comparaison avec le gazole) et de particules fines.  Il ne génère ni odeur, ni fumée.
Tous les véhicules qui roulent au gaz, quelle que soit leur génération, bénéficient de la vignette Crit’Air 1, un certificat qualité de l’air qui les autorise à circuler lors des pics de pollution.
Il réduit le bruit : les moteurs GNV sont 2 fois moins bruyants que les moteurs Diesel.

Avec l’achat de 18 véhicules GNV neufs sur 2 ans et l’intégration du BioGNV, la RTP bénéficie du soutien de la Région Nouvelle Aquitaine et du FEDER, fonds européen de développement régional, pour l’acquisition des véhicules et la consommation de BIOGNV correspondante, ceci dans le cadre du développement de la production et de l’utilisation du BioGNV.

La RTP bénéficie de l’accompagnement du distributeur de gaz naturel GRDF, acteur de référence pour l’énergie gaz, pleinement engagé dans le développement de la mobilité au BioGNV et dont les équipes travaillent quotidiennement avec les pouvoirs publics, les collectivités territoriales, les entreprises, les constructeurs et l’ensemble des acteurs de l’énergie pour faire progresser l’utilisation de ce carburant (transport de marchandises et voyageurs, propreté urbaine)